La certification est décrétée à l’issue de l’évaluation, en cas de conformité aux exigences du référentiel objet de l’évaluation.

Intervenants

A chaque référentiel, une commission est dédiée. Les commissions et leur conclusion, conditionne le processus de certification d’une entreprise, par la décision d’émission ou non, du certificat de conformité.

Organisation des commissions
  • Le déclenchement de commission se fait sur demande de certification, accompagné de l’évaluation de l’entreprise au dit référentiel (norme ou standard), par la COFICERT ou par une tierce partie accréditée.
  • La tenue des commissions, organisées sous forme de conseil, se fait, (sauf exception), le premier mercredi de chaque mois.
  • Les commissions se tiennent en nombre impaire, avec au moins la présence de 5 intervenants, dont la qualité et le titre, sont décrit à la rubrique ci-après.
Composition des commissions au sein de COFICERT
  • 1 représentant de la COFICERT, généralement un membre du secrétariat général de l’Organisation, ayant, en fonction de la typologie du référentiel objet de la tenue de la commission, la qualité d’expert-comptable ou d’avocat
  • 2 auditeurs accrédités sur ledit référentiel, dont au moins un des deux, étant porteur (représentant) ou ayant participé à l’évaluation objet de la tenue de la commission
  • 2 représentants de Comité, du référentiel objet de la tenue de la commission
    (Chaque titre est matérialisé par une accréditation ou une habilitation officielle)

PROCESSUS

La décision de certification se base sur l’évaluation et a lieu lors de commissions spécifiques, dédiées à chaque référentiel. Ces commissions ont pour objet de présenter et défendre le(s) dossier(s) de certification, des entreprises en ayant fait la demande.

Les évaluations sont réalisées dans le cadre de l’audit initial, dit Grand Audit. Lorsque le Grand Audit révèle la conformité de l’entreprise auditée, à un référentiel donné (standard ou norme), cela conduit à la certification de cette entité.

Un certificat de conformité est alors délivré à l’entreprise.

Intérêts

L’initiative visant à se faire certifier est en soit, un message fort, envoyé à son environnement. Une certification se présente comme un repère et une marque de confiance, accordée à un tiers, à un moment précis.


D’un point de vue interne, une certification est un gage et engagement concret, venant traduire la conformité d’un thème, à un ensemble d’exigences. D’un point de vue externe, une certification, comme vecteur de communication, est un argument pertinent, contribuant de manière significative, à la valorisation et l’amélioration de l’attractivité d’une entreprise, à l’échelle nationale et internationale.


Les démarches de certification contribuent à renforcer et à pérenniser la conformité d’un système, en actionnant les leviers de progression, de bonnes pratiques en matière de gouvernance. Parallèlement, la récurrence des évaluations au cours du processus de certification, permet de fidéliser un système d’informations et par là-même, constituer et alimenter les bases de données.


Dans un contexte économique et financier en perpétuel mutation, une certification se présente comme un repère, commun aux acteurs et opérateurs de marché, en quête d’indicateurs de référence, fiables et standardisés.